Mercredi 30
Didactique des Sciences et des Technologies
Session 3
› 14:30 - 15:00 (30min)
› E11
Pourquoi les étudiants calculent-ils des incertitudes dans un TP de physique de L1 ?
Aude Caussarieu  1@  , Andrée Tiberghien  2@  
1 : Laboratoire de Physique de l'école normale supérieure de Lyon  (ILM)  -  Site web
CNRS : UMR5672, École Normale Supérieure - Lyon
Contacts Laboratoire de Physique (UMR CNRS 5672) ENS de Lyon 46, allée d'Italie F-69364 LYON CEDEX 07, FRANCE -  France
2 : Interactions, Corpus, Apprentissages, Représentations  (ICAR)  -  Site web
École Normale Supérieure [ENS] - Lyon, INRP, Ecole Normale Supérieure Lettres et Sciences Humaines, Université Lumière - Lyon II, CNRS : UMR5191, École Normale Supérieure (ENS) - Lyon
5, av Pierre Mendès-France 69676 BRON CEDEX -  France

Dans cette communication nous proposons une étude de cas d'un enseignement de physique expérimentale en première année de licence. L'étude des fascicules de TP montre que les étudiants calculent les incertitudes sur tous leurs résultats de mesures, mais sur moins de la moitié de leurs résultats de calculs. Des entretiens avec trois enseignants montrent que ces derniers souhaitent que les étudiants calculent systématiquement les incertitudes de mesure sur tous leurs résultats pour qu'ils « soient convaincus » qu'une incertitude est associée à chaque valeur numérique d'une grandeur physique. L'écart entre la règle de calcul souhaitée par les enseignants et celle observée en pratique est liée à l'absence d'incertitude sur les valeurs des grandeurs physiques données dans l'énoncé de TP. Les enseignants sont focalisés sur l'incertitude associée à la mesure et ont donc ou négliger certains calculs d'incertitudes compliqués pour les étudiants. Ces résultats sont discutés par rapport à l'usage des incertitudes en physique où elles servent à conclure sur des comparaisons.


Personnes connectées : 1